Ouverture du WAQ 2018
La semaine numérique de Québec Les événements

Début des conférences au Web à Québec

Par le 11 avril 2018
En cette belle journée du 10 avril 2018, la délégation a pris la route vers le terminal de croisière de Québec pour l’ouverture officielle du Web à Québec. Dès 8h, des centaines de participants ont pris part à la matinée réconfortante organisée par l’Université TÉLUQ et ont pu se rencontrer autour d’un café et d’un croissant (ou plusieurs !)
Une fois les présentations faites, il était temps pour la délégation d’aller à la découverte des conférences proposées. Ainsi, les jeunes ont eu le choix de suivre à leur guise une variété de parcours allant de communication et marketing à innovation en passant par design.

Conférence « La marque, votre alliée ! »

Dans le cadre de la première journée du WAQ, certains participants ont eu l’opportunité de participer à la conférence donnée par Monsieur Pier Tremblay, consultant marketing et expert en Branding pour le cabinet de conseil Bradroit. Celle-ci s’adressait tout particulièrement aux novices et professionnels du design. Le conférencier se proposait au travers d’une présentation interactive de répondre aux interrogations liées à la notion de « marque ».
La conférence s’est organisée autour de six grands axes qui permettaient à chacun d’en apprendre davantage sur les stratégies à entreprendre afin de développer sa marque. Les enjeux de la marque étaient abordés selon 7 éléments : le positionnement, la promesse,  l’identité visuelle, l’identité nominale, la capacité à être mémorisé, le territoire visuel, la communication et enfin l’équité .
Monsieur Tremblay a par la suite poursuivi son argumentation en direction des métiers du design et de leur capacité d’adaptation comme vecteur indispensable de développement d’une image de marque « Une marque ce n’est pas qu’un logo ».
L’expérience de marque constitue également un des piliers de son discours par lequel il amène l’assemblée à reconsidérer son rapport à la notion de « marque ». A ce titre, il évoque l’importance des valeurs véhiculées par les marques, leur capital « sympathie » et attractif. Par la suite, il ajoute que le « story telling » demeure un élément indispensable afin d’acquérir l’adhésion du public ciblé. Afin d’illustrer son propos, il propose à l’assemblée de s’essayer à décortiquer l’image de marque de grandes enseignes connues du grand public.
La conférence s’est ensuite terminée sur un format de questions / réponses auquel se sont prêtées de nombreuses personnes issues de l’auditoire.

Conférence « Comment intégrer le storytelling à vos actions de communications sur le web? »

Une table-ronde avait lieu en fin de matinée dans l’espace « Communication et marketing Turbulences » du WAQ, mettant en scène trois intervenants de différents milieux sur la transformation du “storytelling” par le numérique, aussi appelé communication narrative. Comment susciter l’intérêt du public? Comment se démarquer? 

Matthieu Boivin, Directeur du bureau de Québec de Québecor Média inc est un spécialiste de la presse numérique qui doit sans cesse se réinventer et coller à l’actualité, prône une méthodologie stricte, une relecture assidue et assumée des actualités, et une grande réactivité. Cédric Essiminy, Conseiller en relations publiques du Parc Olympique, invite les collectivités et les entreprises n’ayant pas d’objectifs de vue à proposer un contenu adapté à son public, en se concentrant sur les petites histoires, les coulisses de l’entreprise et de se baser sur les réactions du public pour trouver des sujets et de l’inspiration. Jay Machalani, Co-Fondateur et Manager de la chaîne youtube/instagram girlyaddict explique le succès de son entreprise par la qualité des moyens mis en oeuvre, une méthodologie complète de l’idée à la réalisation, en passant par un script clair et une analyse poussée de ses statistiques.

Tous les acteurs se sont entendus sur la recherche d’un  contenu original et de qualité, dont il faut maîtriser toute les étapes. Une étape importante étant la définition des objectifs pour chaque contenu numérique (vidéo, photo, rédactionnel) : nombre de vue, viralité, reprise d’informations dans d’autres médias. « Les journalistes adorent les chiffres », lance Cédric Essiminy avec humour, avant de rappeler que le succès d’un contenu vient avant tout de la qualité de l’histoire racontée.

Pour en savoir plus : https://webaquebec.org/

TAGS
RELATED POSTS