Web à Québec
La semaine numérique de Québec Les événements

Focus WAQ : Le design d’interface au delà de l’écran

Par le 10 juin 2016

Le design d’interface au delà de l’écran. C’est avec ce titre énigmatique et prometteur que le conférencier UI/UX designer Tony Aubé débute sa conférence.

Tout commence avec un constat simple et détonant : Il faut simplifier les interfaces, les rendre plus simples et intelligibles. Bien que des efforts et des progrès sont réalisés depuis quelques années, il reste encore beaucoup de choses à accomplir.

Tony prend comme exemple les toutes première voitures qui empruntaient leurs systèmes de navigation à la Marine, avec en guise de gouvernail une barre de barque. L’homme, après constat de la non-praticité de l’objet, inventa à la fin du 19ème siècle, le volant.

L’objectif des prochaines années est donc posé : nous devons concevoir « le volant » de nos interfaces.

Le premier élément permettant d’amorcer cette transition d’interface passe par la réfection de notre vision du réseau. Aujourd’hui, nous concevons des applications, interfaces et sites internet basés principalement sur une notion de réseaux d’informations. C’est à dire, avec une architecture en cascade, catégorisée.

Le conférencier introduit alors le concept de réseau conversationnel. Dans cette dynamique, il explique que l’utilisateur est ainsi remis au centre de l’interface et que les assistants personnels conversationnels vont prendre une part importante sur le marché de l’application. C’est par exemple le cas de l’entreprise x.ai qui tente de le faire avec Amy.

Tous ces pavés lancés dans la mare du design vont peut être trouver sens grâce à la réalité augmentée. En effet, cette innovation technologique qui tend grandement à se démocratiser, apporte de nouvelles réponses en terme d’UX avec les interfaces physiques.

Et c’est sans doute là que se trouve la réelle innovation. Nous ne devons plus nous servir d’interfaces moyennement optimisés, mais devenir l’interface. C’est grâce à la technologie de l’EEG que ce « minority report dream » devient réalité.

Cette technique va signer l’arrêt de mort du design d’input, c’est à dire les boutons, menus et autres champs texte, pour laisser la place au design d’output avec ses informations reçues et analysées.

Après cette présentation relativement pessimiste concernant le futur du métier de designer, le conférencier Tony Aubé, rappelle que cela ne va pas tuer le métier mais le modifier en profondeur et ramener chacun aux concepts de base de la discipline : créer des interfaces pour le plaisir et la satisfaction des utilisateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE