Gaming1
La semaine numérique de Québec Les événements

Résumé du 9 avril : le Parcours Gaming

Par le 27 avril 2018

L’OFQJ et l’IPI – Ecole d’informatique vous proposent de revivre conférences et les visites qui ont marqué la délégation OFQJ à la Semaine Numérique 2018. Vous avez raté une conférence ou une visite qui vous intéressait ? Les élèves de l’IPI membre de la délégation OFQJ / Semaine Numérique vous proposent un compte-rendu détaillé des ateliers auxquels ils ont participé.

Parcours Gaming de l’OFQJ – Lundi 9 avril 2018

Dans le cadre de la semaine du numérique à Québec, l’OFQJ a organisé un parcours touristique autour d’une industrie numérique très développée au Canada : celle du jeu vidéo.

Une première visite dans un studio à la renommé internationale, le célèbre Ubisoft Montréal, créateur de titres déjà cultes tels que Assassin’s creed, Rainbow six ou Far Cry.

Gaming1

Ubisoft nous a donc présenté sa vision du jeu vidéo et leurs ambitions. Francis Baillet à souligner le fait que les équipes d’Ubisoft s’engagent à offrir aux joueurs des expériences de jeu originales en leur permettant d’être transporter à travers des époques et des univers, en découvrant des choses qu’ils ne pourraient pas forcément voir d’ordinaire. Très implantés dans la région après 20 ans, ils comptent plus de 3000 collaborateurs sur Montréal ce qui fait d’eux le plus grand studio au monde. Attiré par les talents sur Montréal, ils essaient également de plus en plus de se rapprocher d’autres talents à travers le monde en ouvrant régulièrement des studios partout dans le monde. Ils cherchent à développer la philosophie du « Game as a service », amener au joueur la diversité, un gameplay et des personnages différents. Un peu comme des épisodes, avec du nouveau contenu à chaque saison, ce qui est une stratégie efficace avec leur succès Rainbow Six Siege. Plus qu’un simple éditeur, ils entrent sur le secteur du film et aide à promouvoir des initiatives au travers de différents projets : « La forge » ou « Inno Bahn ».

Troisième dans l’industrie du gaming, la compagnie française déborde d’ambition et de projets, poursuivant sa croissance grâce aux talents québécois. Leur objectif est d’être les premiers et pour cela, ils comptent sur des passionnés, les talents locaux et internationaux mais pas uniquement dans le jeu vidéo (commerce, marketing, data, etc…). Ils sont présents dans plus de 30 pays et continuent leur conquête avec leurs accords commerciaux (récemment avec Tencent en Chine). Soutenu par le Québec, Ubisoft Montréal a un plan de recrutement de mille collaborateurs d’ici 2020.

Gaming2

Pour contraster avec ce géant du numérique, la deuxième visite s’est orientée vers Execution Labs, un espace de co‐working regroupant des studios indépendants. Contrairement à l’univers top secret d’Ubisoft, ce qui compte dans cet espace, c’est l’échange et l’entraide.

M. Jason DELLA ROCCA, co‐fondateur et fort de 22 ans d’expérience dans cette industrie, a expliqué comment fonctionne l’univers du jeu indépendant avec des autoentrepreneurs qui occupent tous les rôles : développeur, comptable, graphiste, commercial, et toutes les autres professions indispensables au développement d’une société. Il a aussi expliqué la différence entre les jeux créés par passion qui sont souvent voué à l’échec et ceux qui ont connu une étude de marché, des tendances, répondant aux besoins qui ont plus de chance de réussir. Cet espace permet aux studios de démarrer et d’être soutenus par des professionnels expérimentés avant de prendre leur envol.

En le valorisant et en l’encourageant, le Québec offre un environnement idéal à l’industrie du jeu vidéo. Les studios, qu’ils soient internationaux ou locaux, sont soutenus financièrement par le gouvernement (avec des crédits dédiés) et par des organismes privés avec des fonds d’investissements mais aussi par des communautés locales regroupant des experts venant du monde entier. C’est dans l’idée d’en faire son fer de lance que le Québec et le Canada apportent autant de ressources pour apporter aux passionnés et à ceux qui souhaitent se lancer dans le jeu vidéo un cadre idéal.

Cette journée a permis de découvrir des studios avec leurs différences, en taille et en philosophie. Nous sommes tous repartis avec les poches pleines de conseils pour nos projets personnels ou professionnels.

Thomas Da Cruz et Franck Glebocki

Gaming3

TAGS
RELATED POSTS